Plan de bataille pour la mission EDAPROSPO

11145900_887763304618800_3510634265658555848_oAprès un rapide briefing avec David Venegas, directeur exécutif d’EDAPROSPO et William Espinoza, directeur du programme PROSPERIDAD (branche micro-finance de l’ONG EDAPROSPO), nous nous séparons pour partir dans les agences des quartiers de Los Olivos (pour Flora et Juliette) et de San Juan de Lurigancho (pour Alice et Ninon). Nous découvrons avec un plaisir mitigé les transports en commun liméniens et les temps de trajet…un peu longs à notre goût ! Le réseau routier de la ville est en effet complètement saturé et nous mettons entre 1h30 et 2h pour nous rendre sur nos lieux de travail.

Nous sommes chaleureusement accueillies dans nos agences respectives, solidement protégées par des grilles et cadenas même en pleine journée dans ces quartiers sensibles. Après des réunions avec Maricruz, responsable de l’agence de Los Olivos et Melissa, responsable de San Juan de Lurigancho, nous ajustons nos missions initialement définies avec David aux besoins de l’agence.

Nous réaliserons donc pour l’agence de San Juan de Lurigancho :

  • Etude de marché spécifique au quartier : étude de la concurrence, entretiens avec les clientes pour mieux définir leurs besoins.

  • Promotion de l’agence au sein du quartier : réalisation d’un court film promotionnel, création d’un document de promotion avec les différents produits financiers proposés par l’agence, promotion sur les marchés.
  • Formation des micro-entrepreneuses : formations dispensées à l’agence une fois par semaine, rédaction de fiches synthétiques qui seront mises a la disposition des clientes dans l’espace d’attente.

  Et pour l’agence de Los Olivos :

  • Mise en place d’un mécanisme de gestion des plaintes, réclamations et suggestions des clients. Nous travaillons donc sur la façon dont les clients peuvent les communiquer à EDAPROSPO (via des questionnaires de satisfaction dans les agences, la mise en place d’une adresse mail dédiée et d’un service téléphonique) et communiquons auprès des clients sur leur droit à s’exprimer sur ces sujets. L’objectif est de recueillir des retours constructifs afin d’améliorer les services d’EDAPROSPO et de faire remonter d’éventuels problèmes de comportement des agents de crédits. L’agence de Los Olivos sera l’agence pilote du projet, qui sera ensuite étendu à l’ensemble des agences d’EDAPROSPO.

  • Formations et sensibilisation des clientes autour des problèmes de surendettement, cause du problème de non-remboursement des prêts.

Ces travaux résultent des recommandations émises par l’équipe 2013 des Routes du Développement suite à l’étude Smart Campaign réalisée dans cette même agence. En effet, l’objectif de cette étude est de contrôler la politique de protection des clients dans les institutions de micro-finance selon des critères définis (la transparence des informations, la gestion des plaintes, la protection des clients face au surendettement etc) afin que l’institution reçoive le label “Smart Campaign”, gage d’engagement pour la protection du client, et argument de poids pour la levée de fonds et le marketing.

Nous recherchons en parallèle des micro-entrepreneurs à qui prêter les fonds dédiés de notre association, via la plate-forme de micro-prêt de notre partenaire Babyloan. Nous réaliserons également des entretiens avec d’autres micro-entrepreneurs financés via cette plate-forme afin de fournir des nouvelles recueillies sur le terrain aux investisseurs particuliers.

Publicités

Bilan en vidéo

FOCUS sur l’ADIE

84ed9776-915d-4c4e-b94c-0021bd77ffae
Association reconnue d’utilité publique, l’Adie aide des personnes à l’écart du marché du travail et n’ayant pas accès au système bancaire classique à créer leur entreprise et donc leur emploi grâce au microcrédit. En complément du microcrédit, l’Adie propose aux micro-entrepreneurs un accompagnement adapté à leurs besoins. Depuis 1989, l’Adie a prouvé son efficacité : 131 712 microcrédits ont été accordés.

Mais l’Adie s’est également lancée dans la micro-franchise solidaire ! Solidaire dans la mesure où l’Adie a réussi à convaincre des entreprises de financer l’animation du réseau dont bénéficient les micro-franchisés jusqu’à ce qu’il soit rentable.

Site internet de l’Adie

La micro-franchise chez Peruventures

Nous avons effectué notre troisième et dernière mission au sein de l’agence de conseil aux institutions de micro-finance Peruventures, spécialisée dans la micro-franchise.

Qu’est ce que la micro-franchise ?

Le concept est simple : les « micro-franchisés » sont des micro-entrepreneurs qui rejoignent un réseau “clé en main” leur permettant d’utiliser une marque, des méthodes commerciales, des services mutualisés et de bénéficier d’une formation et d’un accompagnement métier en continu. Bref, le principe de la franchise mais avec un investissement de capital et un droit d’entrée pouvant se financer grâce à un micro-prêt.

Nous explorons donc cette thématique, en contribuant à la réalisation de deux projets distincts, pour lesquels les services et l’expertise de l’équipe de Peruventures ont été sollicités.

Le premier est mandaté par « Banco de la Nacion », la banque d’état du Pérou qui finance la réalisation d’un projet de modernisation des marchés du quartier de « San Borja » à Lima. Les marchés pour lesquels nous travaillons demeurent très traditionnels : de plein pied, ils sont constitués d’échoppes, de minuscules commerces et restaurants, très rudimentaires, dans des bâtiments anciens. L’objectif est de construire des édifices de 3 étages avec parking, dans lesquels chaque commerçant disposera d’un espace pour son commerce, afin de créer un lieu agréable, attractif pour les clients, et compétitif face au succès grandissant des supermarchés. Les commerçants font appel à un micro-crédit pour la modernisation de leur propre local et bénéficient de formations et de services mutualisés pour l’amélioration de la gestion de leur commerce.

fb3eef3b-8679-437b-ae9c-15b90ceced6f

Session de formation au marché de San Borja

La première étape a été d’administrer des questionnaires dans les marchés concernés et leurs voisinages, afin d’évaluer les habitudes de consommation et l’engouement des commerçants et clients réguliers quant à la modernisation de leur marché. L’analyse des résultats montre à la fois l’attachement des Péruviens aux marchés de proximité mais également leur changement de mode de consommation (passage du marché au supermarché) pour des raisons d’hygiène et de marketing. Notre enquête a donc confirmé l’orientation du projet, à savoir qu’une modernisation effective du marché permettrait aux clients de concilier ces deux critères: proximité des commerces et meilleure offre quant aux infrastructures et à la qualité d’hygiène des services proposés.

Autre constat majeur de cette étude de marché : les commerçants ne proposent pas de promotions ni aucune offre marketing, n’ayant jamais été formés à ces techniques.

Dans la continuité du projet, nous avons donc animé des modules de formation, afin de sensibiliser les commerçants aux différentes techniques de marketing d’une part, et de les aider dans la gestion quotidienne de leur commerce, via l’assimilation d’outils basiques (tels que les journaux de caisse…).

075868df-27ca-4502-8895-dd7d409ea907

En parallèle, nous travaillons sur le projet « Sierra Exportadora », mis en place par le Ministère de l’Agriculture, dont l’objectif est de promouvoir les produits de la région des Andes, par leur mise en valeur dans des commerces dédiés, afin d’améliorer le niveau de vie des producteurs. Nous travaillons donc sur le développement de nouvelles boutiques, toutes établies sur le même modèle. Nous avons réalisé un manuel détaillé sur le fonctionnement des boutiques, avec pour double objectif de :

  • cibler les domaines dans lesquels les commerçants doivent être formés.
  • aider les nouveaux micro-franchisés lors de leurs débuts.

Mission EDAPROSPO, le bilan

A Los Olivos, nous avons mis en place un mécanisme de gestion des plaintes, réclamations et suggestions des clients, dans le cadre d’une étude Smart Campaign, dont l’objectif est d’assurer la protection des clients. Nous avons donc réalisé les outils nécessaires : supports de communication sur le droit des clients à exprimer leur opinion sur les services de l’agence, questionnaires de satisfaction et de réclamation à distribuer dans les agences et système enregistrant des plaintes et suggestions émises et émettant des rapports réguliers. Nous avons ensuite formés les employés de l’agence en expliquant à chacun son rôle au sein du projet. Les rapports émis par le système, analysant la nature et la fréquence des plaintes et suggestions permettront à l’agence de recueillir des retours constructifs, afin d’améliorer la qualité de ses services. Nous avons été confrontées aux difficultés de la gestion de projet : révisions multiples du mécanisme afin de coordonner les attentes des différents protagonistes du projet, gestion du budget, test et mise en place en un temps limité… Le programme ainsi implémenté sera testé un an dans l’agence de Los Olivos, puis appliqué dans l’ensemble des agences si jugé satisfaisant. L’implication et la motivation de nos collègues de l’agence ont été vraiment appréciables. Pour notre dernier jour, nous avons été remerciées dans les règles de l’art péruvien, avec la préparation d’un excellent repas traditionnel, le pachamanca, un plat à base de viande mijotée sous des feuilles de mais, un vrai délice !

unnamed

A l’agence de Los Olivos

Par ailleurs, nous avons rencontré le groupe de femmes micro-entrepreneuses auquel nous prêtons le fond dédié aux prêts de notre association, via Babyloan, afin de soutenir leurs activités. Ces rencontres ont été surprenantes et toutes, par leur histoire et leur parcours, nous ont laissé un souvenir ému. Nous espérons que notre prêt leur sera utile dans la réalisation de leurs beaux projets : pour la plupart, les prêts permettront de faire grandir leur commerce et de financer les études de leurs enfants, afin de leur assurer un avenir meilleur.

unnamed (1)

Micro-entrepreneuses bénéficiant d’un micro-prêt grâce aux fonds de l’association

Au sein de l’agence du quartier de San Juan de Lurigancho, nous avons achevé notre travail, centré sur deux axes : l’amélioration de la stratégie marketing de l’agence, d’une part, et la formation des micro-entrepreneurs, d’autre part.

Concernant le marketing de l’agence, voici le bilan de nos réalisations :

– Dans le cadre de notre étude de marché, 13 banques et institutions de micro-finance ont été interrogées, et tout autant d’offres de produits et de services analysées! Ce travail nous a permis d’actualiser le travail de l’équipe 2014 et d’avoir une vision du positionnement d’EDAPROSPO par rapport à ses concurrents sur le marché.

– En complément, notre étude de satisfaction nous a fourni de nombreuses informations sur les attentes des clients, ainsi que les forces et points d’amélioration de l’agence.

­- Nous avons par ailleurs mis en place du matériel de promotion à destination de l’agence : un film promotionnel de l’agence de 3 minutes constitué d’interviews de clientes de l’agence et des argumentaires de promotion.

Nous avons également animé chaque semaine des ateliers de formation pour les clientes sur des thèmes variés : l’amélioration de la rentabilité de leur commerce, la gestion des flux de caisse, le marketing et l’importance des investissements. Ces ateliers furent riches en échange et nous avons beaucoup apprécié de nouer des liens avec ces femmes, en découvrant leur quotidien dans leurs activités respectives: commerçantes, restauratrices, couturières… La plus grande difficulté de ces formations fut, dans une culture qui se vit “au jour le jour”, de s’organiser et s’assurer de l’assiduité des clientes d’une séance à l’autre ! Malgré tout, une fois les séances terminées, leurs sourires et leurs remerciements témoignaient de leur satisfaction. Nous aurions pu poursuivre ces formations des semaines durant, mais la fin de notre projet approchant, nous nous sommes résolues à faire nos adieux à l’institution pour nous tourner vers notre troisième et dernière mission !

unnamed (2)

Session de formation à l’agence de San Juan de Lurigancho

FOCUS sur l’ONG EDAPROSPO

LOGOS-4EDAPROSPO est une ONG fondée en 1978 qui soutient les initiatives économiques et la formation des habitants dans les quartiers pauvres, pour contribuer au développement humain et à la construction d’une société démocratique, juste et solidaire.

Le programme de micro-finance PROSPERIDAD est le principal programme d’EDAPROSPO. L’ONG comprend aussi entre autres des programmes de promotion et gestion de coopératives et d’insertion professionnelle pour les personnes handicapées. Elle apporte également des conseils et des financements aux jeunes auto-entrepreneurs. Dans le cadre du programme de micro-finance PROSPERIDAD, EDAPROSPO dispose de 4 agences dans la région de Junin et de 6 agences dans la région de Lima, pour un nombre total de 5 000 clients. EDAPROSPO propose principalement des crédits de groupe (6 à 10 personnes), dans lesquels chacun se porte garant des autres membres du groupe. Elle propose également des crédits individuels et des prêts étudiants.

Pour en savoir plus : http://www.edapr.org.pe/

Notre première formation

IMGP1689Nous avons réalisé notre première formation, qui avait pour sujet la rentabilité de l’entreprise. Bien sûr, un peu d’anxiété avant de commencer le cours. La brève présentation de chacune et de son activité détend rapidement l’atmosphère. Après les rappels théoriques, nous passons à un exercice d’application. Très studieuse, chaque participante note méticuleusement les réponses. Des élèves idéales ! Elles nous prouvent leur intérêt en nous posant des questions en relation avec leurs micro-entreprises (et notamment les impôts ! Il n’y a pas que les Français qui s’en plaignent…). Finalement, chacune repart avec une fiche récapitulant les points théoriques et les pistes d’amélioration. Un vrai succès, plus de la moitié des clientes présentes se sont déjà inscrites pour la semaine prochaine !

Nous remercions notre partenaire, l’IECD, qui nous fournit les supports de formation nécessaires.

Oikocredit, partenaire des Routes du Développement

Print

Oikocredit est une société financière coopérative fondée en 1975 aux Pays-Bas. Son objectif est de permettre à des personnes désavantagées d’avoir accès à la finance responsable afin d’améliorer durablement leurs conditions de vie.

C’est Oikocredit qui a rendu possible la première mission 2015 en nous mettant en contact avec l’institution FINCA Peru et en apportant son soutien financier à la mission d’étude d’impact social des micro-prêts que nous effectuons pour cette institution de micro-finance. Partenaire de nombreuses institutions de micro-finance (IMF), Oikocrédit finance FINCA Peru à hauteur d’environ 2 000 000 soles (500 000 euros).

L’organisation gère une des plus grosses réserves mondiales de capitaux privés dans le secteur de la micro-finance, avec 907 millions d’euros d’actifs. Les ressources financières proviennent d’investissements de particuliers, d’organisations et d’églises auquel Oikocredit propose un double retour sur investissement : social et financier. En plus de gagner de modestes dividendes, les 43.000 investisseurs ont la garantie que leur argent est utilisé pour lutter contre la pauvreté, promouvoir le commerce équitable et protéger les ressources naturelles de notre planète.

Partout dans le monde, Oikocredit prête aux organisations de micro-finance, aux coopératives, et aux petites et moyennes entreprises dont l’objectif est de générer un impact social positif. Des crédits sont accordés aux institutions de micro-finance et aux coopératives agricoles, afin de favoriser leur développement économique et permettre aux travailleurs pauvres d’améliorer leurs conditions de vie. Avec 43% des financements, l’Amérique Latine est la plus grosse zone d’activité d’Oikocredit.

En France, le label Finansol garantit la solidarité et la transparence de l’investissement proposé par Oikocredit.

POUR EN SAVOIR PLUS : WWW.OIKOCREDIT.ORG

Bureau de soutien en France :
102, boulevard Arago
75014 Paris – France
Tél. : +33 (0)1 42 34 70 53

Siège social :
PO Box 2136, 3800 CC Amersfoort – Pays Bas »

L’équipe 2015

Bonjour à tous !

Nous c’est Flora, Alice, Juliette et Ninon ! A nous quatre, nous formons la nouvelle équipe des Routes du Développement.

Equipe 2015 LRDD

Qui se cachent derrière ces quatre jolis prénoms ?

Alice, c’est une jeune fille toute douce, qui a envie de vivre une aventure humaine en mettant à profit ses compétences acquises à l’EDHEC pour des actions solidaires concrètes.

Flora est le moteur de l’équipe, toujours pleine de questions et d’énergie pour nous booster ! Convaincue que le micro-crédit est un puissant moteur de développement, elle a voulu aller en mesurer elle-même l’impact !

Juliette
est une jeune femme ambitieuse qui s’intéresse à la finance et aux problématiques de développement. Ce qui rime avec microcrédit !

Ninon est passionnée de développement durable depuis des années. Pas question de se tourner vers autre chose ! S’engager pour le micro-crédit et l’empowerment qu’il engendre ont donc été une évidence.

Groupe PlaNet Finance

PlaNet_Finance_Le_Groupe-fr

Nous remercions le groupe PlaNet Finance, acteur mondial majeur de la lutte contre la pauvreté par le développement de l’entrepreneuriat. Les différentes entités du groupe (PlaNet Rating, ResponsAbility, MicroCred…) prennent le temps de nous recevoir tous les ans afin d’échanger sur la pertinence de l’orientation de notre projet et nous mettent en contact avec des organisations à qui nous pouvons apporter une plus-value.